Les dangers de la surexposition aux écrans chez les tout petits

Les tablettes, smartphones et autres écrans font partie intégrante de notre quotidien depuis quelques années. Nous passons des heures et des heures dessus sans même nous en rendre compte. Cependant, les jeunes enfants en subissent eux aussi l’influence, indirectement ou non. Ils semblent apprendre plus vite, même parfois d’autres langues, mais freinent leur potentiel créatif et oublient d’expérimenter la réalité. Mais quels sont les véritables effets des écrans sur nos enfants ?

Passivité augmentée

Les jeunes enfants qui restent bloqués devant la télévision ou tout autre écran ingèrent passivement une quantité astronomique d’informations sans les comprendre. Ainsi des médecins comme le docteur Anne-Lise Ducanda ont notamment remarqué que des enfants qui savaient compter jusqu’à 100 parfois même en anglais, n’avaient pas du tout la notion des chiffres et ne comprenaient pas lorsqu’on leur demandait de donner 2 crayons par exemple. Ils apprennent des mots vides de tout sens.
En effet, les informations audiovisuelles ne stimulent pas les autres sens qui sont fondamentaux à l’apprentissage des tout petits. Si un jeune enfant ne touche pas les jouets, ne les mords pas, ne les sent pas, il a plus de mal à en saisir l’utilité et son lien avec le reste.
Le service de Protection Maternelle et Infantile conseille d’ailleurs d’expliquer aux enfants ce qu’ils sont en train de faire. “Ouvre la bouche et mange, viens je te lave etc.” les aide à intégrer les différents concepts humains de base.

Les écrans sont-ils une source d’addiction ?

enfant television addiction

Les enfants touchés par ce phénomène sont souvent diagnostiqués comme étant autistes. Cependant on a fini par remarquer que ceux-ci, dès lors qu’on les éloignait de la source d’addiction qu’est l’écran, perdaient totalement les symptômes si proches de l’autisme.
En cela, il est légitime de se demander si les déficiences observées sont vraiment réelles. Du moins, elles le sont mais ce n’est pas considéré comme une maladie. Comme toute addiction, si elle est contrôlée et refrénée, les conséquences peuvent être grandement réduites. Et nous parlons bien ici d’addiction, si votre enfant passe une heure par jour à la télévision, rassurez-vous. Les enfants diagnostiqués passent en général plus de 6h par jour devant un écran !
Pour en limiter leur usage, n’hésitez pas à passer du temps avec eux en leur lisant des histoires par exemple !

C’est grave docteur ?

parent enfants tablette

Les spécialistes de la Protection Maternelle et Infantile déposent un constat alarmant : dans les dernières années, le nombre d’enfants touchés par ce phénomène a doublé voir triplé !
Il en résulte des enfants de 3 ans qui savent à peine parler, et qui semblent asociaux. Ils n’écoutent pas quand on leur parle, se désintéressent rapidement et ne regardent pas les personnes avec qui ils communiquent. Ce constat inquiète les professionnels de la santé qui souhaitent la mise en place d’une campagne de sensibilisation. Selon eux, les parents ne doivent pas être tenus responsables car les campagnes marketing pour ces objets et applications ne vantent que le développement de l’enfant.

Même pour les plus grands, il faut veiller à contrôler le temps qu’ils passent devant leurs écrans. Ils croient apprendre plus vite mais rien ne vaut un bon livre ou de vraies expériences dans la nature par exemple. Cela développe leur créativité et leur capacité à créer de nouveaux mondes et histoires grâce à leur imagination !

Rémy Perla

Rémy Perla

Papa de 2 enfants, engagé dans la révolution éducative depuis plusieurs années, Rémy Perla est l’inventeur de l’innovation littéraire “Epopia”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *